Hélène Boucher

Languages: French and English.

Au printemps dernier, vous m'avez élu trésorière de notre église. J'ai donc pensé que pour ce portrait, il pourrait être intéressant pour vous de me connaître sous l'angle de mon histoire financière. Parler d'argent est probablement le dernier grand tabou de notre société. Qui révèle ses revenus annuels? Cependant, notre rapport à l'argent révèle beaucoup sur nous-même. Je suis l'aînée d'une famille TRÈS catholique (mon père était prêtre, ma mère religieuse) et j'ai été élevée avec cette fameuse parole de l'Évangile : Bienheureux les pauvres. Ceci en dit long sur la perception qu'ont mes parents face à l'argent. Sans être pauvre, il n'y avait pas de surplus quand j'étais enfant et ceci était conséquent avec les valeurs de mes parents.

Plusieurs années plus tard, j'ai partagé ma vie avec un homme qui avait rejeté violemment les enseignements de l'église catholique et pour qui l'abondance financière était, tout en étant une preuve de succès, une forme d'opposition à l'oppression et la soumission des québécois francophones catholiques ayant la croyance : nés pour un p'tit pain. Nous avons vécu pendant plusieurs années dans une très grande abondance, ce qui m'a permis d'assouvir une grande soif de voyages. J'ai visité de nombreux pays, mangé dans des restaurants étoilés, bu les meilleurs vins, voyagé en première et dormi dans les cinq étoiles. Ça aussi été une période dominée par le travail, j'ai monté mon entreprise d'ateliers d'éveil à la musique pour les garderies, que je viens de vendre en juin dernier.

Il y a un peu plus de quatre ans, j'ai eu une grande remise en question et senti un grand vide dans ma vie. J'ai eu entre autre besoin d'une communauté, ce qui m'a amené à me joindre à l'église. J'ai quitté une vie dorée financièrement pour une vie riche en relations humaines. Mon travail est maintenant centré sur mon enseignement universitaire en éducation musicale (que j'adore!) et ma vie est pleine d'amour et de présence. Financièrement, nous sommes dans la fameuse classe moyenne, mais l'équilibre est précaire, mon mari étant sans emploi depuis quelque temps. Voilà, vous me voyez dans toute mon intégrité ... (notre thème mensuel) .... financière.