Vers la fraternité ou la parenté universelle

Présentation au Congrès vers la fraternité, organisé par Religions pour la paix - Québec
- Par La révérende Diane Rollert, Centre St-Pierre, Montréal
17 novembre, 2018

La semaine dernière, j'étais à Toronto au Parlement des religions du monde. C'était très beau de se réunir avec 8000 personnes du monde entier qui sont rassemblées pour partager en harmonie et travailler pour la paix, un peu comme ce rassemblement aujourd'hui.

Mais j'ai été frappé par un participant qui a partagé une idée provocatrice : dans notre travail interreligieux, nous sommes souvent coincés au niveau des platitudes. Nous ne nous laissons jamais confronter aux vrais problèmes qui nous divisent.

Je vais donc prendre un risque aujourd'hui pour dire que si l’on rêve d'atteindre la fraternité universelle, on devrait se permettre de s’engager en dialogue sur les problèmes difficiles que l’on évite souvent lorsque l’on se réunit en tant que personnes de religions différentes.

On peut dire que la fraternité universelle est au cœur de la foi unitarienne universaliste - mais peut-être nous l'exprimons différemment. Nous avons toujours été une foi qui laisse place à l'indépendance de pensée, sans dogme, et à l'acceptation de la diversité. Nous cherchons à ouvrir de portes à ceux qui ne sont pas les bienvenus dans d'autres communautés.

Continuer à lire